Skip to content

L’égalité professionnelle en entreprise

L’égalité professionnelle en entreprise

Retrouvez la vidéo de l’interview ici !

Grande cause du quinquennat Macron, l’égalité entre les femmes et les hommes est un vaste sujet qui concerne l’ensemble de notre société. Qu’en est-il de l’égalité professionnelle ? Les femmes, de par les lois et les changements de mentalité, peuvent aspirer à beaucoup plus pour leur carrière. Éclairage du monde du travail en mutation avec Goretty Ferreira, fondatrice et dirigeante de l’Agence pour l’Entreprenariat Féminin. 

Présentez-nous l’Agence pour l’Entreprenariat Féminin. 

Goretty Ferreira : Depuis huit ans, l’Agence pour l’Entreprenariat Féminin, pionnière dans la stratégie d’évolution de carrière et les politiques de progression d’égalité professionnelle, accompagne l’accès des femmes aux instances dirigeantes des entreprises. 
Modifier les croyances, les préjugés culturels et sociétaux, multiplier les rôles modèles, valoriser les bonnes pratiques, changer le regard sur la place des femmes, faire bouger les lignes… : Contribuer à l’avancée de l’égalité professionnelle et de la mixité, nécessité absolue au niveau économique et sociétale, sont les leviers de notre mission.

Quels sont les principaux enjeux de votre mission ? 

Goretty Ferreira : Contribuer à la prise de conscience collective de l’impact d’instances de direction mixte, obtenir la mobilisation et l’engagement de l’ensemble des entreprises au travers de leurs plans d’égalité, et accélérer l’accompagnement des femmes aux instances dirigeantes des entreprises. Voici pour moi les 3 principaux enjeux actuels, des enjeux complémentaires, des enjeux qui résument un mot d’ordre : ensemble !
La meilleure performance des entreprises égalitaires est démontrée depuis fort longtemps. Performance au niveau de la croissance, de la rentabilité, mais pas que, également au niveau de la RSE, de la modernisation et de la transformation des entreprises. On ne peut plus continuer à perdre du temps sur un sujet stratégique. Il est au contraire temps d’être pragmatique et factuel. Les chiffres sont là et continuent à nous pointer du doigt le chemin à suivre. Par exemple, cette année et pour la 12èmeannée consécutive, le rapport Women Equity démontre la surperformance des entreprises dirigées par des femmes. Ou l’étude de la Skema Business School qui, elle, souligne un taux de croissance de 240% pour les 15 entreprises les plus féminisées du CAC 40 versus 43% de croissance moyenne au sein du CAC 40. 
Derrière tout cela un autre enjeu est toutefois à souligner, celui de l’évolution des mentalités et de l’exigence des générations actuelles, très attentives à ces questions. Elles ont le souhait de rejoindre des entreprises pour lesquelles elles partagent leurs valeurs et leur vision. La marque employeur est plus que jamais liée. 

Comment parvenez-vous à faire bouger les choses au sein des entreprises ? 

Goretty Ferreira : En plusieurs étapes, complémentaires ou non, qui vont dépendre de l’état de maturité, l’état d’avancement de l’entreprise sur le sujet et de leurs besoins.
En premier lieu, le conseil, auprès de la gouvernance, auprès des décideurs, qui peut aller du bilan à la définition de solutions. Viennent ensuite les étapes plus pragmatiques, plus opérationnelles : l’accompagnement des collaboratrices. Au travers d’actions collectives, telles que la mise en place de formations intensives d’excellence, des formations innovantes et pointues. Et d’actions individuelles, tel que le coaching qui va répondre à des problématiques et des enjeux personnels, sur mesure. 
Toutes nos formations et nos accompagnements ont pour objectif l’évolution de carrière par le développement de compétences transverses et la transmission de connaissances et d’outils pratiques, immédiatement applicables. 
Lever les freins internes, dépasser les peurs, lutter contre l’autocensure, le syndrome de l’imposteur, s’estimer à sa juste valeur, s’affirmer, gagner en confiance en assurance, gérer ses émotions, maitriser les enjeux de la communication, respecter son équilibre de vie, développer son leadership… Nous accompagnons le développement de nouveaux comportements, de nouvelles aptitudes, de nouvelles compétences et la mise en place de stratégies gagnantes. 

Goretty, quel est votre point de vue concernant la charge mentale imposée par une société qui attend d’une femme qu’elle soit autant performante dans sa vie personnelle que professionnelle ?

Goretty Ferreira : La performance est au cœur du sujet, qui elle-même est au cœur de l’équilibre de vie. Pas de performance, de plein potentiel ou encore de pleine capacité sans équilibre de vie ! Et cela vaut pour les femmes, comme pour les hommes. Accompagner les femmes dans l’atteinte de leur équilibre de vie est prédominant dans nos actions collectives et individuelles. L’atteinte certes, mais avant tout la compréhension et la conscientisation, car nous ne pouvons pas changer des schémas erronés, dompter des processus si nous n’avons pas conscience de comment ils fonctionnent. En quoi consiste l’équilibre de vie ? Sur quoi cet équilibre repose ? Est-ce vraiment une juste répartition de son temps entre le travail, la famille, les amis, les loisirs … ? Autant de questions nécessaires, pour lesquelles, bien souvent, trop souvent, les réponses (les croyances) sont fausses. L’équilibre de vie ne se résume pas à cela. C’est totalement utopique, par exemple, de croire que l’équilibre signifie qu’il faille consacrer autant de temps à sa sphère professionnelle qu’à sa sphère personnelle. Cela va bien au-delà.  Notre travail, entre autre, est de transmettre ces clés pour permettre aux femmes de trouver leur propre équilibre de vie et surtout de le maintenir. 

L’égalité entre les femmes et les hommes est la grande cause du quinquennat. On a eu la loi Pacte en 2019 et la loi Rixain vient d’être adoptée. Avez-vous la sensation que les lignes ont bougé ces dernières années ? 

Goretty Ferreira : La loi Rixain vient en effet d’être adopté le 27/10 dernier par le Sénat. La mesure phare de cette loi prévoit une proportion d’au moins 30% de femmes en 2027, et 40% en 2030 dans le comité exécutif et le comité de direction des entreprises de plus de 1000 salariés. Cette mesure s’inscrit dans la continuité de la loi Copé – Zimmermann, qui a fait ses preuves, en permettant à la France de s’inscrire au 1er rang Européen en matière de mixité. La loi Rixain, va poursuivre le mouvement impulsé et permettre une juste représentation, une représentation équilibrée, des femmes et des hommes aux instances dirigeantes de nos entreprises françaises.  
Nous ne pouvons que souligner l’engagement du gouvernement. Ce quinquennat marque une véritable avancée en matière d’égalité professionnelle et économique entre les femmes et les hommes. Ce serait absolument non fondé d’en affirmer le contraire.

Source: Forbes

Inscrivez-vous à notre newsletter