Les 50 premières entreprises

Les 50 premières entreprises #IndexWomenEquity

Pour la sixième année consécutive, le programme Women Equity a dévoilé son classement annuel des 50 PME françaises les plus performantes dirigées par des femmes.

Cette initiative est soutenue par BNP Paribas. Elle a pour but d’accompagner les femmes dans la direction de leurs entreprises. Mais aussi analyser chaque année depuis 2009, dans son « Index Women Equity », les performances des PME de croissance en France.

Pour figurer dans cet index. Les PME doivent, exister depuis 3 ans minimum. Ensuite, réaliser un chiffre d’affaires compris entre 4 et 100 millions d’euros. En plus de ça, avoir à leur tête des femmes ou de disposer d’instances de direction mixtes. mercredi 2 décembre, la 6e édition du Palmarès Women Equity a enfin été dévoilée.

Découvrez-les !

C’est un doublé! L’an passé, Martine Bocquillon, avait remporté le Trophée Women Equity de la “Performance Eco”. Grâce à sa remarquable croissance du chiffre d’affaires et de sa rentabilité. Cette année, elle décroche la première place toute catégorie confondue. Elle se hisse sur la première marche du palmarès Women Equity. Qui met en valeur les 50 meilleures performances d’entreprises dirigées par les femmes.

Martine Bocquillon créée PSM (Point Service Mobiles) en 2006, après avoir accompagné son mari dans la création de Vidéléc, leader de la distribution de matériel de vidéo et de communication, cédée à Débitel en 2002. L’entreprise francilienne est une société spécialisée dans le développement d’un réseau de points de service après-vente pour smartphones et autres appareils nomades. Elle devient rapidement la première chaîne française dédiée à la réparation immédiate de téléphones mobiles multimarques (avec ou sans garantie), avec agréments constructeurs et sauvegarde de données.

Avec une progression de 125% en 2014, à plus de 34 millions de chiffres d’affaires, cumulant plus de 400 000 interventions, PSM a généré plus de 450 emplois.

En 2015, PSM poursuit son positionnement sur le web et projette l’ouverture de 100 boutiques supplémentaires, notamment à l’international sous l’enseigne Phone Service Center (20% à l’export en 2015).

Oui, les entreprises dirigées ou co-dirigées par des femmes (PDG, DG ou gérantes) sont rentables et performantes. Les PME de ce palmarès, remarquables par leur croissance du chiffre d’affaires et leur rentabilité en sont la preuve. Au total, ces 50 entreprises réalisent un chiffres d’affaires cumulés de plus d’un milliard d’euros, avec des croissance annuelles moyennes de CA à deux chiffres. Ce ranking fait écho au Top 100 des plus belles entreprises indépendantes de France (non cotées en Bourse, ni filiales, ni franchisées, ni Scop), publié chaque année par L’Express L’Entreprise.

Depuis 2009, le Women Equity for Growth analyse les performances de 40 000 PME de croissance en France, à partir de leurs données financières publiques. Condition requise pour participer au palmarès : avoir au minimum trois années d’existence et réaliser un chiffre d’affaires entre 4 et 100 M€ en 2014. Le classement est établi selon un rang donné par la moyenne des cinq indicateurs de performance suivants :

– D’abord, la croissance du CA sur la dernière année

– la croissance moyenne du CA sur les trois dernières années

– la croissance en valeur du CA de la dernière année

– la rentabilité sur la dernière année (EBE / CA)

– la croissance moyenne de l’EBE sur les trois dernières années

Women Equity est le premier programme européen de capital investissement focalisé sur les PME de croissance dirigées par des femmes. Son objectif: accompagner financièrement et opérationnellement ces entreprises et assurer la promotion de leurs modèles de succès entrepreneuriaux.

Source : L’Express 
– 02 décembre 2015 –

Découvrez aussi...